MiniGriSpip pour Spip 2+

Un site de test pour le squelette MiniGriSpip
  • Rubrique
  • Livre deuxième - Le labeur

  • Articles publiés : 14 (triés par date) 0 | 10 |
  •   À bon entendeur, salut

    mardi 5 mai 2009, par Hugo Victor-Marie

    Il lui sembla entendre, dans un lointain immense, quelque chose de faible et d’indistinct. Les profondeurs ont, à de certaines heures, un grondement. (...)
  •   Les avertissements de la mer

    mardi 5 mai 2009, par Hugo Victor-Marie

    Au milieu de la nuit, brusquement, et comme par la détente d’un ressort, il se réveilla. Il ouvrit les yeux. Les Douvres au-dessus de sa tête étaient (...)
  •   Le succès repris aussitôt que donné

    mardi 5 mai 2009, par Hugo Victor-Marie

    Tout n’était pas fini. Rouvrir le goulet fermé par le morceau de muraille de la Durande, et pousser tout de suite la panse hors de l’écueil, rien n’était (...)
  •   Péripétie plutôt que dénouement

    mardi 5 mai 2009, par Hugo Victor-Marie

    Le moment redoutable était venu. Il s’agissait maintenant de mettre la machine dans la barque. Gilliatt fut pensif quelques instants, tenant le coude (...)
  •   Tout de suite un danger

    mardi 5 mai 2009, par Hugo Victor-Marie

    Il y avait peu de brise, mais ce qui soufflait, soufflait de l’ouest. C’est une mauvaise habitude que le vent a volontiers dans l’équinoxe. La marée (...)
  •   Gilliatt fait prendre position à la panse

    mardi 5 mai 2009, par Hugo Victor-Marie

    Ce sauvetage de la machine, médité par Gilliatt, était, nous l’avons dit déjà, une véritable évasion, et l’on connaît les patiences de l’évasion. On en connaît (...)
  •   Sub umbra (2)

    mardi 5 mai 2009, par Hugo Victor-Marie

    C’est l’Ombre. L’homme est là-dessous. Il ne connaît pas le détail, mais il porte, en quantité proportionnée à son esprit, le poids monstrueux de l’ensemble. (...)
  •   Sub umbra (1)

    mardi 5 mai 2009, par Hugo Victor-Marie

    Parfois, la nuit, Gilliatt ouvrait les yeux et regardait l’ombre. Il se sentait étrangement ému. L’oeil ouvert sur le noir. Situation lugubre ; anxiété. (...)
  •   Sub re (2)

    mardi 5 mai 2009, par Hugo Victor-Marie

    Il mordait par moments la manche de sa vareuse. Le feu qu’il faisait ne le réchauffait guère ; le feu en plein air n’est qu’un demi-secours ; on brûle d’un (...)
  •   Sub re (1)

    mardi 5 mai 2009, par Hugo Victor-Marie

    L’homme qui faisait ces choses était devenu effrayant. Gilliatt, dans ce labeur multiple, dépensait toutes ses forces à la fois ; il les renouvelait (...)
  • Articles publiés : 14 (triés par date)0 | 10 |